Trouver un bon restaurant le long du Rhône

Trouver un bon restaurant le long du Rhône

Né en Suisse, le Rhône traverse majestueusement la France, jusqu’à la méditerranée. Ses 812 kilomètres traversent ainsi plusieurs régions : la Provence-Alpes Côtes d’Azur, l’Occitanie mais aussi la région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est dans cet endroit et particulièrement dans un petit village de l’Ain, que se trouve un restaurant niché sur les bords de ce fleuve.

L’hostellerie du port de Groslée

Ce restaurant traditionnel est mené de main de maître par le chef Emmanuel Valin et une équipe jeune et dynamique. Ouvert 7 jours sur 7, les clients peuvent profiter de plusieurs propositions.

En effet, un restaurant « classique » est à leur disposition. Mais, ils ont aussi la possibilité de s’octroyer une simple pause au « Ravito » ou de profiter du service de drive.

Le restaurant, idéalement situé, offre à sa clientèle une capacité de 100 couverts en intérieur mais aussi en extérieur. Une terrasse, donnant sur le pont qui relie l’Ain à l’Isère, permet de profiter d’une vue paisible sur le Rhône. Cet ouvrage monumental, qui trône au milieu du fleuve depuis 1913, est d’ailleurs chargé d’histoire, bien connue des riverains. Le bâtiment respire ainsi la quiétude, avec sa grande cour ombragée et ses espaces dédiés aux jeux de boules et aux enfants. D’autre part, la grandeur de l’établissement permet de privatiser et d’organiser mariages, baptêmes, anniversaires ou autres festivités.

C’est en 2019 qu’Emmanuel Valin et sa compagne, Géraldine Navarro ont eu le coup de foudre pour cet établissement, très connu des gourmets. En effet, il était auparavant tenu par la famille Pernelle, réputée pour ses quenelles de brochet et son gratin dauphinois.

De nouvelles idées

Des transformations conséquentes et des idées novatrices ont ainsi redonné vie à ce lieu. Depuis trois ans maintenant, le couple de gérants propose des menus nouveaux quotidiennement, concoctés à base de produits frais et souvent locaux, notamment en ce qui concerne les fruits, les légumes et les vins.

Est ainsi présentée à la clientèle toute une gamme de menu allant de la pizza à des plats plus classiques. Cependant, le gérant met aussi en valeur la volaille de Bresse et la cuisine à la crème avec des morilles, du gratin dauphinois et des légumes de saison. De même, les célèbres cuisses de grenouilles, tant prisées des autochtones, sont présentées avec une persillade. Le fromage utilisé dans le burger savoyard est bien sûr du reblochon, pour le plus grand plaisir des gourmets.

D’autre part, côté vin, l’Ain et particulièrement le Bugey, n’ont rien à envier à d’autres régions. Les clients dégustent ainsi les produits locaux en rouge, blanc, ou rosé. Mais, ils peuvent aussi goûter au fameux Cerdon, vin local peu alcoolisé et particulièrement apprécié en toutes occasions.

La deuxième formule, proposée par le restaurant, est le Ravito. L’établissement étant situé sur le passage de la ViaRhôna, il aurait été dommage de ne pas profiter de cette opportunité. Ingénieux, Emmanuel et Géraldine ont donc aménagé un endroit susceptible d’accueillir cyclistes, marcheurs ou autres sportifs pour un moment de repos bien mérité. Quelques tables et des chaises permettent ainsi de reprendre des forces, tout en dégustant une glace, un smoothie, un milkshake ou autres cocktails. Les plus affamés complèteront cet en-cas par un panini ou une douceur sucrée. En période estivale, ce petit coin situé à côté du fleuve, est ouvert 7 jours sur 7 de 10h à 18h.

Les soirées à thème sont une idée des gérants. En effet, c’est un bon moyen de faire revivre cet établissement. Ainsi, l’hiver, chansons et danses transforment la salle en guiguette, les dimanches après-midi. L’écran géant retransmet aussi les matchs, pour le plus grand bonheur des amateurs de foot ou de rugby, qui partagent ainsi un moment de convivialité, arrosé des nombreux cocktails concoctés par Kévin. Les soirées moules-frites attirent les clients autour d’un plat simple mais efficace. Le leitmotiv d’Emmanuel et de Géraldine est d’apporter du bonheur à leurs clients, en leur faisant vivre des moments festifs autour d’un bon repas.

L’hostellerie du port de Groslée devient ainsi, petit à petit, une adresse à garder en mémoire. Dîners en amoureux sur la terrasse, fêtes organisées, moments sportifs à partager, concerts offerts … chacun peut ainsi profiter d’un instant privilégié, dans un cadre bucolique.

  

 

 

  

Que propose une boucherie casher ?
7 conseils simples pour commencer à collectionner du vin