Pourquoi faut-il éviter de conserver ses aliments dans du plastique ?

Vous avez probablement entendu parler du BPA et savez vaguement que votre bouteille d’eau ou les biberons de votre bébé ne devraient pas en contenir. Vous êtes-vous déjà demandé si d’autres plastiques sont sûrs, ou si cela vaut vraiment la peine d’éviter les récipients en plastique ? Il peut être assez difficile de trouver des réponses à ces questions.

Comment le plastique se retrouve-t-il dans les aliments ?

Vous stockez les aliments dans du plastique, vous les préparez sur du plastique et vous les cuisinez dans du plastique. Il y a donc de nombreux points de contact qui peuvent provoquer ce que l’on appelle la « lixiviation » ou la « migration » des produits chimiques du plastique vers les aliments. Les aliments peuvent être des substances assez volatiles : les acides contenus dans des aliments comme les citrons et les tomates peuvent corroder les récipients. Les graisses et les huiles peuvent provoquer une lixiviation plus rapide du plastique. Le soda corrode vos dents, alors imaginez ce qu’il pourrait faire à un morceau de plastique ? Le plastique chauffé libère des produits chimiques 55 fois plus vite. Par conséquent, si vous réchauffez une assiette en plastique au micro-ondes, si vous mettez des aliments chauds dans un récipient de stockage ou si vous utilisez une assiette qui est passée dans un lave-vaisselle chaud, vous augmentez le risque de libération de produits chimiques.

Que sont le BPA et les phtalates ?

Il existe de nombreux types de plastiques. Des substances sont fréquemment ajoutées au plastique pour le façonner, le stabiliser et modifier sa flexibilité. Vous avez probablement entendu parler du BPA, une substance ajoutée au plastique pour former le polycarbonate — un type de plastique populaire parce qu’il est transparent, rigide, résistant à la chaleur et difficile à casser. Les phtalates sont une autre substance couramment ajoutée aux plastiques pour les rendre souples et flexibles.

Pourquoi le plastique est-il si dangereux ?

Les plastiques sont tous testés et sont censés être stables lors de leur utilisation quotidienne. Le BPA est sans danger. On estime que l’apport quotidien moyen de BPA est 4 000 fois inférieur à ce que l’Agence de protection de l’environnement juge acceptable. Elle considère également que les effets des phtalates sur la santé sont « négligeables ».

D’autre part, la recherche a trouvé toutes sortes de choses étranges associées à l’exposition au BPA. Le BPA et les phtalates peuvent imiter les hormones humaines, c’est pourquoi ils sont appelés « perturbateurs endocriniens ». Le système endocrinien affecte un large éventail d’activités dans le corps, tel que le métabolisme, la croissance, la reproduction, l’immunité et le sommeil, tous des systèmes que l’on souhaite voir fonctionner à 100 %.

 

Quels sont les avantages du robot multifonction quand on ne sait pas cuisiner ?
Comment savoir si sa poêle est compatible à l’induction ?